Vous êtes ici

Côte languedocienne (ZPS)

 

La côte languedocienne a la particularité de posséder des lidos situés entre des lagunes très vastes à fortes valeurs patrimoniales générales, et ornithologiques en particulier, des près-salés adaptés à la reproduction de la plupart des laro-limicoles* et des eaux littorales riches et poissonneuses, ce qui fait de cette côte, l'une des plus riches d'Europe pour ces espèces. D'importants effectifs de Sternes (pierregarins, naines, caspiennes et caugeks) se nourrissent le long du littoral en période de reproduction et lors des passages pré et post-nuptiaux (« plus du quart de la population nicheuse de Sterne naine française niche sur le littoral languedocien » source : Ligue pour la Protection des Oiseaux 2007). Certains secteurs sont particulièrement fréquentés tels que l'embouchure de l'Aude et la lagune de Pissevache (également site régulier d'observation du Goéland d'Audouin) ou encore les lidos des étangs palavasiens. Les Puffins yelkouans et cendrés exploitent régulièrement le secteur pour leur alimentation et des regroupements spectaculaires (plusieurs centaines d'oiseaux) peuvent être notés au large de Port-la-Nouvelle. Enfin, cette côte, et plus particulièrement la zone qui s'étend de Port-la-Nouvelle à Port-Leucate, est un secteur d'hivernage régulier pour le Plongeon arctique (quelques dizaines d'individus).

 

Les limites du site Natura 2000 Côte Languedocienne se calent en amont sur le trait de côte, venant ainsi appliquer ce nouveau site contre les ZPS désignées à terre au niveau des lagunes et des lidos patrimoniaux, afin d'assurer une continuité écologique pertinente pour ces espèces. Vers le large, la limite proposée correspond à la distance à la côte de 3 milles nautiques, correspondant à une limite facilement repérable et avant tout à la limite approximative d'exploitation alimentaire des espèces côtières visées. Enfin, concernant l'étendue des sites, il est proposé, bien que l'ensemble du littoral méditerranéen présente un intérêt pour ces espèces, de cibler les espaces situés en aval direct des principales zones de forts enjeux avifaunistiques littoraux que sont les étangs du Montpelliérain (de La-Grande-Motte à Frontignan), les étangs de Thau et Bagnas, puis sur l'Aude, le delta de l'Aude et le grand ensemble des étang du Narbonnais, en intégrant les abords des ports de pêche de Sète et du Grau-du-Roi pour leurs fonctions alimentaires .

 

* les laro-limicoles sont une grande famille d’oiseaux inféodée aux lagunes et rivages marins.

 

Les espèces d’oiseaux d’intérêt communautaire identifiées sur le FR9112035 Côte Languedocienne :  

 

Nom courant et nom scientifique

Statut

Goéland d'Audouin                  (Larus audouinii)

Reproduction

Goéland railleur                       (Larus genei)

Reproduction

Mouette mélanocéphale          (Larus melanocephalus)

Hivernage

Etape migratoire

Plongeon arctique                   (Gavia arctica)

Hivernage

Puffin des Baléares                 (Puffinus puffinus mauretanicus)

Etape migratoire

Sterne caugek                         (Sterna sandvicensis)

Reproduction

Hivernage

Sterne hansel                          (Gelochelidon nilotica)

Etape migratoire

Sterne naine                            (Sterna albifrons)

Reproduction

Sterne pierregarin                   (Sterna hirundo)

Reproduction

Carte du périmètre du site Natura 2000 Côte Languedocienne

Diagnostic écologique du site Côte Languedocienne

 

Carte de chaleur - sensibilité

carte de chaleur richesse spécifique - hiver

 

Carte de chaleur richesses spécifique - été